La généralisation du télétravail, conséquence de la crise sanitaire, engendre de nombreux effets positifs sur l’environnement. La réduction des déplacements domicile-travail permet de diminuer les émissions de gaz à effet de serre, et de facto la pollution atmosphérique. Mais l’augmentation des échanges numériques peut aussi avoir des impacts néfastes sur la nature. Voici une revue des gestes éco-responsables à adopter lorsque l’on travaille à la maison, dont la mise en place du tri via poubelle tri sélectif.

 

LES CONSEQUENCES DU TELETRAVAIL SUR L’ENVIRONNEMENT

Avec la multiplication des échanges professionnels à distance, comme les appels téléphoniques, envois de mails ou encore visioconférences, nous sollicitons davantage les réseaux numériques lorsque nous sommes en télétravail. Or, ces pratiques de transport et de stockage des données sont très gourmandes en énergie, et donc polluantes.

Certains experts vont même jusqu’à penser que le numérique serait responsable de 4% des émissions mondiales de gaz à effet de serre, un chiffre en constante augmentation.

Bien que la fabrication et l’utilisation des appareils électroniques engendrent des problèmes environnementaux, il est possible de limiter la pollution liée au numérique grâce à des solutions et pratiques éco-responsables. Par exemple, pensez à la mise en place du tri sélectif au sein de votre organisation via poubelle tri sélectif afin de collecter et trier vos déchets pour qu’ils soient ensuite recyclés. 

 

1er axe d’amélioration possible : DIMINUER SA CONSOMMATION D’ENERGIE SUR INTERNET

1. Fermer les pages web ouvertes une fois que la recherche est finie : les navigateurs réactualisent en permanence les pages restées ouvertes, à l’aide de serveurs alimentés par l’électricité. Pensez à ce petit geste tout simple mais tellement éco-responsable !

2. Utiliser les favoris pour les pages internet souvent consultées : cela fait gagner du temps mais aussi de l’énergie car il n’y a pas besoin de passer par d’autres pages avant.

3. Privilégier les échanges en audio plutôt qu’en vidéo car ces derniers consomment moins de bande passante. En prévision de vos visioconférences en télétravail, il est recommandé de déposer les documents que vous souhaitez partager dans un serveur local plutôt que de les envoyer par mail. Petit rappel : un mail parcourt en moyenne 15 000 km entre des serveurs situés partout dans le monde avant d’arriver dans la boite mail de son destinataire.

4. Limiter le streaming vidéo. Pourquoi ? Parce que les vidéos en ligne représentent 60 % du flux mondial de données et sont responsables de près d’1 % des émissions mondiales de CO2… Ces gestes simples permettent donc de diminuer notre empreinte écologique : désactiver la lecture automatique des vidéos dans les paramètres, écouter de la musique préalablement téléchargée plutôt que d’utiliser des plateformes vidéo, choisir une résolution réduite pour regarder ses vidéos…

5. Eteindre complètement son ordinateur plutôt que de le mettre en veille, sinon il continue de consommer de l’électricité.

 

2ème axe d’amelioration : ALLEGER LES RESEAUX ET LES SERVEURS

6. Utiliser le Wifi plutôt que la 4G sur les appareils électroniques, cela évite une surcharge des réseaux et serveurs déjà très sollicités par la multiplication du télétravail.

7. Alléger les échanges de mails en compressant la taille des pièces jointes envoyées, en ciblant les destinataires d’un mail ou encore en créant une signature sans image pour les échanges en interne. Pensez également à la messagerie instantanée de l’entreprise afin de réduire le nombre de mails envoyés.

8. Penser à faire un tri régulier dans sa boite mail : il suffit de se désabonner des newsletters que vous ne lisez pas, supprimer les spams, vider la corbeille… Les mails dans la corbeille continuent d’être stockés sur des serveurs qui consomment de l’énergie. Autant donc les supprimer pour ne pas gaspiller !

9. Supprimer les éléments inutiles stockés sur le Cloud : de grandes quantités de données s’accumulent sur le Cloud et entraînent une surconsommation d’énergie avec des serveurs supplémentaires pour le stockage. Pour y remédier, on peut stocker ses données sur son ordinateur ou un disque dur externe et placer uniquement le strict nécessaire sur le Cloud.

10. Appareils électroniques en panne ? Privilégier la réparation ou le recyclage avant de vous précipiter sur un nouvel achat.