Quels sont les différents types de bois de chauffage ?

bois de chauffage

Publié le : 07 février 20236 mins de lecture

Quand les températures commencent à baisser de façon spectaculaire, il est temps de préparer votre système de chauffage. Qu’il s’agisse d’une cheminée ou d’une cuisinière à bois, vous aurez besoin de bois de chauffage spécial pour le système que vous installez. Cependant, comme il en existe de nombreux types différents, il peut être difficile de choisir le bon. Dans cet article, on va vous donner les différents types de bois de chauffage pour choisir le meilleur combustible pour votre système de chauffage.

 

Types de bois de chauffage

 

À cette époque de l’année, de nombreuses personnes se réjouissent de lire des histoires d’amour romantiques devant leur cheminée ou leur poêle à bois à Blois. Il est donc essentiel de savoir quel type de bois de chauffage est disponible pour profiter de la saison hivernale. Toutefois, pour créer cette atmosphère particulière, vous devez choisir votre bois de chauffage avec soin. Pour avoir plus d’informations, visitez ce site spécialisé.

 

– Bois de chauffage vert

 

Le bois de chauffage vert a une teneur en humidité très élevée – plus de 50 % – qui réduit sa valeur calorifique. Ce bois ne convient pas au chauffage car il dégage de la fumée et une odeur désagréable en brûlant. Le principal inconvénient de ce combustible est qu’il n’est pas écologique. Il est donc difficile, voire impossible, de créer un feu crépitant et sain avec ce bois.

 

– Bois de chauffage semi-sec

 

Le bois de chauffage semi-sec est plus efficace que le bois de chauffage vert dont le taux d’humidité est d’environ 40 %. Il est moins populaire auprès des consommateurs en raison de sa forte teneur en humidité et de la fumée qu’il produit lorsqu’il brûle. En outre, le bois de chauffage semi-séché est moins pratique à utiliser et prend plus de temps à s’enflammer.

 

– Bois de chauffage sec

 

Le bois de chauffage sec est le combustible traditionnel le plus courant et le meilleur pour presque tout le monde. Les froides soirées d’hiver sont généralement passées autour de la cheminée avec la famille et les amis. Que vous utilisiez un feu de bois, une cheminée ou un insert, utilisez du bois de chauffage sec.

 

– Bûches pressées.

 

Les bûches pressées constituent une alternative idéale au bois de chauffage traditionnel. Leur valeur réside dans leur faible teneur en humidité, leur longue durée de combustion et leur valeur calorifique élevée. Le bois de chauffage pressé est également respectueux de l’environnement, car il produit très peu de cendres lorsqu’il brûle et ne pollue pas l’environnement comme le bois de chauffage traditionnel.

 

Quel bois de chauffage choisir ?

 

Maintenant que la qualité du bois de chauffage à Blois a été établie, la question est de savoir quelle qualité choisir. À moins d’être un véritable connaisseur, il peut être difficile de déterminer un niveau de référence. Briquettes de lignite, copeaux de bois, sciure de bois… Il n’est pas facile de trouver des termes que seuls les professionnels connaissent.

 

En général, il est recommandé de choisir un produit qui est modérément fissuré, qui brûle rapidement et dont la durée de combustion est longue. N’oubliez pas qu’une teneur en humidité extrêmement élevée entraîne une combustion inefficace. Dans le cas du bois vert, l’énergie qui s’échappe par la cheminée est perdue au lieu d’être transformée en chaleur. Beaucoup de gens ne savent pas que la fumée de bois est un indicateur irréversible de l’inefficacité du combustible. La plupart des feux de cheminée sont causés par un excès de fumée, dont la cause la plus fréquente est la paraffine.

 

Outre le type de granulés de bois utilisé, la siccité est également un critère non négligeable. Pour le poêle à pellet à Blois, les granulés de bois massif à haute densité semblent être le meilleur choix. Ils se distinguent par leur absence de combustion et leur allumage rapide. Dans tous les cas, il est important de choisir un bois économe en énergie et respectueux de l’environnement, même pendant les hivers les plus froids.

 

Conseils pour la prévention de la pollution

 

Comment puis-je savoir si je pollue l’environnement ? Des fenêtres obstruées, des flammes hautes et des murs goudronneux sont des signes de mauvaise combustion et de forte pollution. En revanche, des fenêtres propres et de faibles niveaux de cendres fines indiquent une combustion complète et une pollution très faible. Voici quelques astuces pour lutter contre la pollution :

 

– Allumage par le haut ;

 

– Chargement du bois ;

 

– Cheminées ;

 

– Nettoyage de la cheminée.

Plan du site