Toutes les sociétés devront recycler leur dasri. Dans le cas contraire, les sanctions deviendront lourdes. L’apparition de cette législation renforce le respect de l’environnement et protège les individus des résidus. La collecte et le triage devront suivre la norme juridique.

Que signifie DASRI ?

Les déchets d’activités de soins à risques infectieux possèdent comme acronyme DASRI. La majorité de ces résidus viennent des activités professionnelles. Cela concerne surtout le domaine de la médecine. Le recyclage demeure obligatoire. Ces déchets contiennent des microbes et semblent parfois dangereux pour la santé. Les toxines peuvent engendrer l’apparition de nombreuses maladies. Ils se divisent en plusieurs catégories. Vous pouvez remarquer l’existence des déchets standards comme les tubes, les pansements… Les aiguilles, les larmes font partie des déchets piquants. Concernant les déchets semi-liquides, le recyclage des tubes de sang, les drains demeurent indispensables. La réglementation dasri concerne toutes les sociétés qui travaillent dans le milieu de la santé (chirurgien, médecin, vétérinaire) et dans certains secteurs de services (tatoueur, salon de beauté, éleveurs). Pour plus d’informations, vous devez consulter la législation de DASRI.

Comment trier et collecter les déchets ?

Le triage permet de garantir la sécurité du personnel. Le respect des règles d’hygiène reste obligatoire. Le recyclage devra suivre la norme imposée par la loi. Les dasri se stockent dans des emballages spécifiques. Par exemple, les déchets à l’état liquide iront dans des fûts et des bidons. Les déchets tranchants se jetteront dans des mini-collecteurs. Les déchets mous vont aller dans des cartons ou dans des sacs plastiques. Concernant les pièces anatomiques, le recyclage de ce dernier nécessite un emballage rigide à usage unique.

Après avoir respecté les emballages, le temps d’entreposage varie d’une société à une autre. Si vous possédez une grande entreprise, vous devrez effectuer la collecte toutes les 72 heures. La quantité de déchets influencera également la durée maximale de la collecte. Si votre compagnie produit 100 kg de déchets par semaine, le recyclage devra s’effectuer tous les sept jours. Si la quantité n’excède pas les 5 kg par mois, la conservation de la collecte durera 3 mois. Ensuite, les résidus devront rester à l’abri de la chaleur et l’entreposer dans des locaux spécifiques (sécurisés, éclairés, ventilés). Pour les déchets inférieurs à 5 kg par mois, la rigidité de l’emballage reste obligatoire. Ce sont les sociétés intermédiaires qui effectuent la collecte des déchets. Vous devez marquer le symbole « UN » sur l’emballage avant de le donner aux collecteurs.

Pourquoi recycler ces déchets ?

Le non-recyclage peut provoquer des effets néfastes sur la santé. Par exemple, les objets pointus peuvent blesser les individus. La réutilisation des produits à usage unique pourra déclencher l’apparition d’une nouvelle maladie. La collecte des résidus diminue les risques de détérioration de l’environnement. Les déchets recyclés se transformeront en d’autres produits finis. Le non-respect des règlements pourra entraîner des sanctions sévères. Les amendes peuvent aller jusqu’à des centaines de milliers d’euros. Le gérant et les responsables de l’entreprise peuvent subir deux années d’emprisonnement. Pour vérifier la traçabilité et le suivi des opérations, chaque compagnie devra posséder un bordereau de suivi appelé CERFA. Pour éviter tout imprévu, vous devez lire attentivement la réglementation dasri.