Vous avez envie de prendre un large vers le Nord pour le voyage inoubliable ? Vous pouvez alors visiter la Suède. En effet, elle va vous ouvrir ses bras qui sont à la fois chaleureux et froids, pour le séjour entre bars festifs, villes pavées, paysages enneigés et gastronomie des plus originaux. Découvrez les bonnes raisons de visiter la Suède.

N’ennuyez-vous pas

La tradition suédoise de design incarne la fonctionnalité et la simplicité avec le petit supplément d’âme. C’est la touche d’élégance à laquelle vous ne résisterez pas lors de votre voyage en suède. Définitivement, Stockholm reste la capitale de scandi-cool. Vous flânez également dans le quartier du Skesppholmen, QG de Design Week et fief de musée d’art moderne afin de dénicher des trésors. Vous écumez généralement des galeries alternatives du Södermalm qui est le triangle d’or d’adresses branchées. Vous trouvez dans Sibyllegatan les trésors de galerie. Vous vous laissez ensuite dériver au fil des cinquante-sept points de ladite cité-archipel afin d’échouer aux portes de sublime et nouveau musée de la photo. C’est le Fotografiska, ayant pris une place de l’ancien bâtiment de douanes. Par ailleurs, vous pouvez aussi regarder des poissons dans les yeux. Peut-être, car l’hiver dure longtemps et aussi que l’on a vraiment le temps d’écrire.

De plus, la Suède est généralement un pays de romanciers. Par ailleurs, la petite ville de l’Ystad, avec les petites maisons qui sont à pans de bois à des tons pastel, propose une balade dans des traces de célèbre policier. Les enfants à des joues rouges courent, dans des romans policiers, et les maisons embaument également un roulé à la cannelle. En outre, les îles suédoises qui sont mises en scène ont l’air de sortir des contes, avec les rues pavées et les chaumières de bois écarlate. Pour plus d’informations, veuillez cliquer ici.

Testez les beaux spas et retrouvez la voie de gourmandise

Les enfants sont rois. Pour voyage suède, la tribu adorera également visiter le bateau Ostindiefararen, le galion des années 1700, qui est récemment reconstruit tout en utilisant des techniques de cette époque. Liseberg est par ailleurs le plus grand parc des attractions pour la Suède. Vous épaterez les enfants tout en leur présentant des mastodontes de ferme des élans. Vous verrez aussi leur tête quand ils vont glisser en kayak au milieu de phoques. Les petits vont adorer picorer avec les doigts le plat des boulettes à la confiture des airelles durant que vous allez vous régalérer de gravlax.

En effet, vous allez descendre, en famille, le fleuve Klarälven, entre parties de pêche, forêts touffues et lacs étincelants. Vous découvrirez d’ailleurs une terre sauvage qui est parsemée des fleurs indigo quand vous allez pousser vers l’ouest jusqu’à Gotland, qui est à 3 h de Stockholm. Vous allez aussi comprendre pourquoi la nature est un fondement de l’âme suédoise. Ce pays est constitué à quatre-vingts pour cent de forêts, de terres sauvages, de tourbières, de lacs et de montagnes. Il fonctionne ainsi à l’inverse des autres. L’homme est, en effet, invité par la nature, mais non l’inverse. La Suède semble partout mener le corps à corps avec les arbres et la mer. Vous enfourchez les vélos afin d’explorer la lande. De plus, vous faites aussi des ventrées des fruits de mer et des homards sur des petits ports.

Longez l’atlantique

L’accueil hôtelier en Suède est toujours associé à la solide conception de bien-être. Hôtel design ou Manoir vintage : les propositions sont larges. Cependant, l’hospitalité est toujours chaleureuse. Vous pouvez voir à Stockholm une maison en brique avec une atmosphère romantique et chaleureuse où les convives peuvent, au point de passer les après-midi à lire près de poêle dans la bibliothèque, se sentir chez eux tout en passant dans une cuisine afin de se servir une part de gâteau et un thé.

Quand on s’arrête au cœur des villages pittoresques, au bord d’un lac ou au sein des vastes parcs paysagés, vous êtes toujours bien accueilli. Préfériez-vous dormir dans le vieux hangar en bateaux qui est reconverti en hôtel ou bien dans le nid de cet hôtel ayant caché les chambres dans des arbres ? Dans le joli manoir entouré de jardins à l’anglaise ou de magnifique parc ? Pourquoi pas dans des ruines de l’usine abandonnée transformée par le photographe en abri de béton, à l’extrémité de la péninsule sauvage ?