Comparé aux combustibles fossiles, le bois de chauffage est une source d’énergie plus écologique. Mais pour répondre à cette norme, seul du bois sec doit être utilisé. Chercher une énergie plus verte, plus durable et plus économique est le Saint Graal de l’époque. Le problème persiste lorsque la production d’électricité est en panique, que les prix du pétrole augmentent et que le nombre d’éoliennes est trop important pour convaincre tout le monde.

Pour des consommations lucratives

Afin de réduire la quantité de bois de chauffage acheté, la première réaction est de réserver un combustible de haute qualité. Bois de chauffage sec, c’est-à-dire bois de chauffage avec une humidité inférieure à 21 %. En effet, la chaleur qu’il fournit n’est pas longue et sa combustion est complète avec presque aucune perte. Cette rentabilité sera encore renforcée lors du choix d’essences de bois reconnues pour leurs performances calorifiques, à savoir le chêne, le charme, le hêtre. Par conséquent, les bûches de bois sec sont les exacts opposés du bois encore humide. En effet, cette dernière consomme une grande partie des calories. Utilisez-le pour votre propre séchage. L’énergie fournie par la combustion de troncs d’arbres ou de granulés est l’une des plus agréables. Il rassemble famille ou amis autour du feu et incite à la joie. Dans tous les cas, il présente de nombreux avantages en termes de coût et d’impact écologique. Pour les plus sceptiques, le chauffage au bois peut également être utilisé comme source d’énergie secondaire pour réduire progressivement les factures et profiter de tout le confort du chauffage au bois.

Des sources énergétiques simples à utiliser

En plus, des économies de consommation, les bûches de bois sec peuvent aussi être chauffées dans des conditions très confortables. Vous n’avez pas à faire beaucoup d’efforts pour obtenir la chaleur nécessaire pour chauffer votre maison. En effet, le bois sec s’enflamme facilement et atteint rapidement la bonne température. Grâce à ses propriétés chauffantes, il participe à l’entretien de votre équipement, dont il s’agit d’une cheminée, d’un insert, d’une chaudière ou d’un poêle à bois. Ils rencontreront moins de saleté, en particulier en raison de moins de cendres et de fumée produites. Vous ne dépasserez certainement pas le nombre de ramoneurs requis par la loi. En plus, vous pouvez prolonger la durée de vie des équipements de chauffage au bois. Enfin, lorsque vous choisissez de bois de chauffage, les émissions de dioxyde de carbone et de particules nocives sont quasi nulles. Si vous êtes satisfait d’un certain bois non certifié et que ses conditions d’exploitation doivent être améliorées, cela sera impossible.

Les différentes astuces pour connaitre le bon bois de chauffage

Pour identifier les bûches de bois sec, prenez deux bûches et attachez-les ensemble. Ils doivent produire un son complètement sec, contrairement au bois encore humide qui produit un son mat. Vous remarquerez que le bois de chauffage certifié LR Sud Bois Bûches ne garantit pas sa sécheresse. En effet, il suit des règles strictes en termes de coupe, de protection et de développement. Celui-ci a pu bénéficier de son label de qualité auparavant. Pour vous assurer que votre bois est sec, mettez un peu de détergent à une extrémité et séchez l’autre extrémité. Si le liquide mousse ou génère des bulles, l’air circule parfaitement dans le fil du bois. Par conséquent, ils n’ont pas d’eau, ce qui prouve que votre bois pour le chauffage est très sec. D’un point de vue visuel, les extrémités du bois sec sont craquelées, insipides, sans moisissure et de couleur claire. Pour ceux qui ne veulent pas se fier à leur instinct, vous pouvez aussi utiliser un humidimètre pour évaluer le bois sec.