Les symptômes liés aux troubles du comportement chez le chien

comportement chez le chien

Publié le : 13 décembre 20226 mins de lecture

Outre le vieillissement, certains facteurs peuvent déclencher des troubles comportementaux chez le chien. Ces déséquilibres peuvent survenir à tout âge. Ils résultent souvent d’un manque de socialisation ou d’une éducation inadaptée au chien. Si les morsures et les mordillements sont des symptômes courants, d’autres signes sont difficiles à repérer.

Les troubles comportementaux chez le chien : causes et symptômes

Fortement lié au mode d’élevage du chien, le comportement du chien peut varier d’un moment à un autre. Il se traduit généralement par des manifestations non maîtrisées comme un handicap ou une maladie. Certaines situations comme la naissance d’un enfant ou l’arrivée d’un autre animal domestique peuvent engendrer des douleurs, des gênes ou encore des perturbations chez le chien. Elles sont une source de stress pour le chien. En général, un animal de compagnie n’a pas un comportement inné, bon ou mauvais. Tout dépend du dressage établi par le maître. Dès l’arrivée du chien au sein de votre foyer, adoptez de bonnes habitudes de vie en faveur de son bien-être. Un chiot, par exemple, n’est pas entièrement propre et met souvent du temps à s’adapter au chat de maison. Pour corriger le chien, vous devez analyser ses comportements et déterminer ses besoins. Estimez également son cadre de vie pour améliorer l’environnement. Selon le cas, vous pouvez collaborer avec un spécialiste afin d’identifier les actions nécessaires pour optimiser les conditions de vie de votre compagnon. Parmi les principales causes des troubles du comportement chez le chien, il y a la mauvaise relation avec l’animal, la malpropreté chronique et l’hyper-attachement. Face à certains problèmes passagers, un calmant pour chien peut le soulager. Entrez sur zylkene.fr si vous recherchez ce type de remède.

Les grognements et les mordillements

Les troubles du comportement chez le chien peuvent s’accompagner de plusieurs symptômes. Même jeune, un chien interprètera les signes de menace comme des futurs dangers potentiels. Il aura toujours cet instinct même pour un grognement résultant d’une situation particulière. Les circonstances atténuantes ne seront pas favorables vu que la morsure est précédée par le signe. Dans ce cas, n’hésitez pas à consulter votre vétérinaire. Si votre chiot mordille en permanence, cela ne veut pas dire qu’il se fait ses dents. Ce comportement indique que le chien prend contact avec son maître. Pour la sécurité des personnes, le chien doit bénéficier d’une inhibition totale de la morsure. Le chiot apprend naturellement cette attitude avec sa mère durant la période de sevrage. Un chien ne doit ni mordiller ni mordre son maître. Si cette mauvaise attitude persiste après l’arrivée du chien au sein de votre foyer, punissez strictement le comportement. Interdisez les jeux agressifs avec votre chiot et plus tard avec le chien. Si le chien détruit tout pendant que vous le laissez tout seul à la maison, il est certainement anxieux et a besoin d’un calmant chien. Étant donné que l’animal a appris à rester seul de temps en temps, il est probablement terrorisé. Dans ce cas, évitez de répondre à toutes les demandes de votre compagnon.

Un comportement craintif et une attitude turbulente

Si votre chien a peur de tout et qu’il ne veut pas aller dehors, il est peut-être victime de Syndrome de Privation. En général, le chien est détendu à la maison, mais devient peureux à l’idée de sortir. Cette anxiété méconnue est généralement due à des déséquilibres thyroïdiens. Dans ce cas, consultez votre vétérinaire. Un chien turbulent est peut-être atteint de syndrome d’hypersensibilité-hyperactivité. Cette attitude est loin de disparaître avec le passage à l’âge adulte et ne se dissipe pas avec un calmant pour chien. Des traitements vétérinaires spécifiques peuvent être adoptés pour résoudre ce type de comportement. N’hésitez pas à consulter un spécialiste si l’animal devient insupportable au quotidien.

Au cas où le chien aurait peur des pétards et des rollers, il souffre certainement de trouble proche du Syndrome de Privation. Le chien peut avoir une certaine accoutumance avec l’orage, les feux d’artifice et l’aspirateur. Des moyens pratiques peuvent réduire la sensibilité l’animal aux bruits si son comportement devient gênant.

Face à la Dépression d’Involution, le chien peut avoir un problème de surdité. En réalité, il entend, mais n’émet pas de réactions à ce qui l’intéresse. Cette attitude va s’accompagner d’indifférence, de désorientation et parfois d’inversement des jours et des nuits. Au final, l’animal de compagnie va désapprendre tout ce qu’il a appris (propreté, inhibition, etc.).

Consulter un vétérinaire

Dans certains cas, les troubles du comportement peuvent représenter une source de danger pour le maître et ses proches. Pour trouver une solution au problème, le professionnel peut recommander une thérapie spécifique ou prescrire un calmant chien. Le vétérinaire est le mieux placé pour comprendre le trouble. En tout cas, le propriétaire doit transmettre toutes les informations utiles au spécialiste pour comprendre les circonstances. Par exemple, vous devez signaler le vétérinaire si l’animal a été victime de maltraitances. Plusieurs chiens adoptés après abandon vivent mal l’événement et rencontrent des troubles comportementaux.

Plan du site