Les 12 plats les plus délicieux du Japon

Les nouilles

Publié le : 25 mai 202211 mins de lecture

De plus en plus de gens s’enthousiasment pour la cuisine japonaise. Un sondage a révélé que la cuisine japonaise faisait partie des gastronomies préférées de beaucoup d’Européens. Riz, tofu, poisson cru, huile de sésame, saké, vin de riz, sésame, sashimi, ramen, udon… Dans cet article, vous apprendrez tout sur les meilleures et les plus délicieuses recettes du Japon. Une excellente façon de découvrir la culture japonaise et de vous inspirer pour vos prochaines soirées culinaires.

Les nouilles, une base essentielle de la cuisine japonaise

Au Japon, il est presque impossible de ne pas manger de nouilles. Cet ingrédient typique des plats japonais est également de plus en plus apprécié dans les restaurants japonais en Europe. Les plats de nouilles populaires sont par exemple les soupes de nouilles comme les ramen ou les yakisoba, ce qui signifie « nouilles frites ». Ces dernières sont originaires de Chine, mais ont rapidement été adoptées par les Japonais dans leur cuisine traditionnelle. Les yakisoba ont une couleur jaunâtre et sont composés de farine de blé. Elles sont souvent préparées avec de la viande, des fruits de mer ou des légumes. La plupart du temps, on y ajoute un œuf à la fin. Cependant, selon la région et la recette, il existe de nombreuses façons différentes de préparer ce plat. Bien entendu, la culture japonaise ne se résume pas à de délicieux plats, mais aussi à une merveilleuse littérature.

Le shabu-shabu, un classique de la cuisine japonaise

Il n’y a pas que du poisson cru au Japon ! Il est également très probable que vous rencontriez un plat de viande. Le shabu shabu est un plat à base de viande très populaire au Japon. Inspiré du hot pot chinois, le shabu shabu est l’équivalent japonais de la fondue à la viande. La principale différence réside dans le fait que dans le shabu shabu, la viande est cuite dans l’eau et non dans l’huile. Les morceaux de viande sont ensuite plongés dans différentes sauces, par exemple la sauce au sésame ou la sauce soja. C’est un plat que tu devrais absolument goûter lors d’un voyage au Japon !

Gyozas, les dumplings japonais

Même si la culture japonaise est encore relativement inconnue pour beaucoup en Europe, la cuisine japonaise a déjà pris une place importante chez nous.

Les gyozas sont également originaires de Chine. Ces raviolis contiennent toutes sortes de farces (légumes, viande…). Ce qui les rend si particuliers, c’est leur préparation : ils sont cuits à la vapeur d’un côté et sautés de l’autre. Les gyozas sont répandus dans toute l’Asie et chaque pays a sa propre version. La pâte des dumplings japonais est un peu plus fine que celle de la version chinoise par exemple. Nous avons également sélectionné pour vous les meilleurs films d’animation de l’histoire du cinéma japonais, que vous devriez absolument voir !

Nigiri Sushi, un plat typique de la cuisine japonaise

Qui d’entre vous n’a jamais mangé de sushi ? Ce plat est la plus grande star de la gastronomie japonaise. Les sushis sont particulièrement appréciés pour leur fraîcheur et parce qu’aucune graisse n’y est ajoutée – c’est donc le plat idéal pour les personnes soucieuses de leur ligne. Mais comment fait-on les nigiri ? Le sushi en général est du riz cuit avec du sucre et du vinaigre, que l’on mange avec du poisson cru. Pour les nigiri, le riz est façonné en forme de parallélépipède et recouvert de poisson. Il s’agit de la forme de sushi la plus courante au Japon. Le sushi est aujourd’hui un symbole de la cuisine japonaise. Pour goûter les meilleurs sushis et makis en France direction cotesushi.com !

Maki Sushi, particulièrement apprécié

Les makis sont une autre forme de sushi, encore plus répandue en Occident que les nigiris typiques du Japon. On trouve souvent une combinaison de makis et de nigiris dans le menu – le plaisir à pleines dents ! Les makis sont des rouleaux de sushi composés de poisson, de riz et d’une feuille de nori (algue). Dans certains makis, on ajoute encore d’autres ingrédients comme de l’avocat, du concombre ou des radis. La feuille de nori sert à maintenir le riz et le poisson dans le rouleau. Mais la feuille de nori peut aussi se trouver directement autour du poisson, à l’intérieur du riz – ce sont des rouleaux inside-out ou california rolls, une invention des États-Unis dans les années 1980. Les rouleaux, encore longs dans la préparation, sont ensuite coupés en petits morceaux. Ces rouleaux peuvent ensuite être dégustés avec de la sauce soja, du wasabi et du gingembre. En Occident, les makis sont les sushis standard, car ils conviennent aussi aux personnes qui ne sont pas passionnées par le poisson cru.

Tempura, cuisine japonaise frite

Les tempura sont très populaires chez nous. Il s’agit de différentes sortes de légumes, de poisson ou de viande frits. L’enveloppe de pâte est composée de farine, d’œuf et d’eau glacée et on mange souvent les tempura avec du riz, des légumes ou comme en-cas. Le tempura existe depuis le 17e siècle environ. Les aliments sont frits dans de la graisse avec peu de calories. La pâte doit être froide et l’huile à 180°C. Ce changement de température permet aux tempuras d’être prêts en quelques secondes. Avec du poisson, des crevettes, du poulpe, du porc ou d’autres ingrédients, vous pouvez réaliser de nombreux types de tempuras.

L’edamame, le snack parfait

Les edamame sont souvent servis en entrée ou en snack avec des sushis ou des ramens. Il s’agit de fèves de soja qui ont été récoltées encore immatures.

Elles sont riches en protéines et en fer et sont de plus en plus appréciées chez nous aussi. Il suffit de faire cuire les edamame pendant 3 à 4 minutes, puis de les laisser refroidir et de les garnir de sel. Mais attention, ne mangez pas la coquille avec ! Avec les dents, vous pouvez facilement faire glisser les fèves de la coquille directement dans votre bouche. Les edamame sont particulièrement appréciés pour leur fraîcheur en tant qu’en-cas et se marient bien avec la bière ou en entrée.

Yakitori : brochette de volaille japonaise au barbecue

Yakitori signifie littéralement « oiseau grillé ». Ce plat à griller fait partie des plats les plus populaires au Japon et est de plus en plus vendu dans les restaurants japonais en Europe. Comme son nom l’indique, il s’agit de brochettes de volaille grillée. La viande est généralement assaisonnée de sel ou d’une sauce juste avant de déguster le plat. Qu’il s’agisse d’un snack ou d’un plat complet avec des légumes et du riz, vous devriez absolument goûter les yakitori !

Ramen, la fameuse soupe de nouilles japonaise

La cuisine japonaise est incroyablement variée. C’est pourquoi les fans de la culture japonaise sont de plus en plus nombreux en Europe. De nombreux restaurants japonais proposent aujourd’hui les meilleurs plats japonais également – dont le ramen, la version japonaise d’une soupe de nouilles. Le ramen est presque aussi célèbre que les sushis, mais il est surtout consommé en hiver. Comme de nombreux autres plats japonais, le ramen est d’origine chinoise. Les Japonais ont toutefois développé leur propre soupe, avec un goût très particulier. Le ramen est composé de bouillon de soja, de nouilles de blé, de tranches de porc et de légumes. Un plat plutôt bon marché que tout le monde adore !

Unagi Don, simple mais génial

Que vous alliez manger japonais en Europe ou que vous fassiez un voyage culinaire au Japon, vous devriez absolument ajouter unagi don à votre liste !

L’unagi don se compose d’un grand bol donburi rempli de riz cuit à la vapeur et garni de filets d’anguille grillés. Cela semble assez simple, mais c’est plein de saveur ! La recette originale provient de Nagoya, mais peut varier selon la région. Okio, Yokohama, Osaka, Kyoto… Chaque ville a ses secrets pour un délicieux bol d’Unagi Don, un plat japonais que vous pouvez facilement préparer vous-même !

Okonomiyaki, crêpes japonaises

L’okonomiyaki rappelle les crêpes, les pizzas ou les omelettes. Il s’agit d’une pâte qui entoure plusieurs ingrédients et qui est chauffée sur une plaque, comme une crêpe française. Les ingrédients varient selon les goûts. Okonomi signifie « goût », « à volonté » dans le sens de « ce que tu veux » ; yaki signifie « frit » ou « grillé ». Cela dit déjà beaucoup de bien de ce plat japonais ! Il existe de nombreuses variantes de ce plat dans les différentes régions du Japon. Les plus connus sont les okonomiyaki d’Osaka et d’Hiroshima.

Takoyaki, pour ceux qui sont pressés

Vous voulez découvrir des plats plus exotiques ? Alors peut-être que les boulettes de pâte de calamar Takoyaki sont faites pour vous. Cette spécialité d’Osaka se commande généralement sur le pouce. Du fast-food japonais en quelque sorte… Il s’agit de boules de pâte qui enveloppent un morceau de bras de seiche. Elles sont cuites sur certaines plaques sphériques, un peu comme les poffertjes hollandais. Les takoyaki sont une street food japonaise très populaire. Les meilleurs takoyaki sont ceux qui passent directement de la plaque à la bouche – donc encore très chauds !

Plan du site