Le vin bio, un marché en pleine expansion

vin bio

Publié le : 19 octobre 20236 mins de lecture

Le vin est plus qu’une boisson ! Il s’agit plutôt d’une tradition. En effet, 90% des Français admettent que c’est surtout un moyen de passer un bon moment. De plus, le vin est une excellente idée de cadeau à offrir à ses proches. Depuis quelque temps, une version plutôt atypique de cette boisson commence à faire parler d’elle. Il s’agit du vin biologique. Cette boisson gagne progressivement des parts de marché. Quel est le secret de son succès ? Découvrez dans cet article tout ce qu’il y a à savoir sur le vin bio.

Qu’est-ce que le vin biologique ?

Le vin bio est bien plus qu’une simple boisson à consommer à l’apéritif. En effet, il s’agit d’une passion pour tout vigneron. Également appelé vin biologique, le vin bio a révolutionné la façon dont nous consommons cette boisson. C’est un vin élaboré selon les principes de l’agriculture biologique. C’est une méthode de culture et d’élevage soucieuse du respect de l’équilibre naturel et de l’environnement. C’est pourquoi l’agriculture biologique n’admet pas l’utilisation d’OGM et autres produits chimiques. En France, l’appellation du vin biologique est réglementée. En effet, pour qu’un vin soit appelé bio, il doit respecter le principe de l’agriculture biologique. Il n’est donc pas nécessaire de se poser des questions avant d’acheter du vin bio. Vous aurez toujours l’assurance qu’il s’agit d’une boisson élaborée avec 100% de raisins issus d’une agriculture sans pesticides ni OGM. Il existe de nombreux vins biologiques provenant de viticulteurs français, comme le vin de Bourgogne. Quoi qu’il en soit, la meilleure façon de se faire une opinion sur cette boisson est de l’essayer. Dans ce cas, cliquez ici si vous souhaitez vous procurer du vin bio.

Les étapes de la production de vin biologique !

Quand on parle de vin bio, il y a un préjugé qui nous vient à l’esprit. En effet, on pense que cette boisson a une technique de préparation qui ne nécessite pas d’intervention humaine. Or, ce n’est pas le cas ! Au contraire, l’intervention du vigneron est obligatoire pour interrompre la transformation du jus de raisin. En effet, si la transformation est terminée, le jus de raisin ne se transforme pas en vin mais en vinaigre. De plus, l’élaboration d’un vin biologique doit suivre un processus très précis. La première étape de la fabrication du vin est la viticulture. En termes simples, il s’agit de la culture des vignes. Dans le cas du vin biologique, le vigneron doit opter pour la viticulture biologique. C’est-à-dire que les raisins doivent être produits selon le principe de l’agriculture biologique. Cela implique que l’utilisation de pesticides et autres produits phytosanitaires chimiques est interdite. Une fois la viticulture terminée, on passe à la deuxième étape de la production. Il s’agit de la vinification. C’est le processus au cours duquel le raisin est transformé en vin. Pour l’élaboration d’un vin biologique, la vinification doit suivre certaines règles. En effet, certaines techniques sont interdites. Il y a par exemple la désalcoolisation partielle du vin et les traitements par électrodialyse. Comme vous pouvez le constater, le processus de fabrication du vin bio est complexe, mais il est surtout soumis à des normes très précises.

Les avantages de consommer du vin bio !

Le vin bio est une boisson qui commence à gagner de plus en plus de parts de marché. Si cette boisson est autant appréciée, ce n’est pas pour rien. En effet, la consommation de vin bio présente de nombreux avantages pour la santé. D’une part, le vin bio vous donne moins mal à la tête. Il est vrai qu’après avoir bu du vin, on ressort souvent avec un méchant mal de tête. Cela est dû au sulfite. Il s’agit d’une substance présente dans le vin et qui joue plusieurs rôles dans la conservation du vin. Elle empêche le vin de vieillir trop vite et de s’oxyder. Elle empêche également la boisson de développer de mauvaises odeurs. En effet, cette substance est essentielle au vin. D’ailleurs, même le vin biologique en contient. Cependant, la quantité de sulfite présente dans le vin bio est beaucoup plus faible. Par conséquent, il provoque moins de maux de tête. D’ailleurs, la Fédération nationale interprofessionnelle des vins de l’agriculture biologique a imposé une quantité maximale de sulfite pour tout type de vin biologique. D’autre part, le vin biologique est bon pour la santé. En effet, comme c’est un vin sans pesticides ni OGM, l’impact sur votre santé est quasi nul. Cependant, il faut le consommer avec modération et ne pas en abuser.

Le vin bio, une industrie florissante !

Le marché du vin biologique est en plein essor. En effet, selon un rapport de FranceAgriMer, la surface des vignobles bio a presque quadruplé en l’espace de huit ans. De plus, la France compte de nombreux vins biologiques tels que le vin de la Loire ou le vin de Bourgogne. On ne peut nier que le vin bio est de plus en plus présent sur les tables. D’ailleurs, le niveau de consommation de vin bio en France est en constante augmentation. Depuis 2010, environ 20% des ménages avouent consommer régulièrement du vin bio. Cette augmentation du niveau de consommation est également visible à l’extérieur. Ainsi, la valeur du vin bio exporté augmente de 26% entre 2014 et 2015. De plus, c’est bien cette boisson qui tire vers le haut l’exportation de produits bio. Le vin AB représente à lui seul les deux tiers de l’ensemble des produits bio exportés par la France.

Plan du site