Comment construire sa tiny house ?

tiny house

Publié le : 19 octobre 20235 mins de lecture

Les mini-maisons ou maisons mobiles comptent parmi les grandes tendances de ces dernières années. Elles offrent beaucoup plus d’espace pour s’épanouir que ce que l’on pourrait penser de l’extérieur. Souhaitez-vous aussi construire votre propre petit espace de vie, votre mini-maison, et vous cherchez de l’aide pour vous lancer ? Voici un premier aperçu de la meilleure façon de se lancer et de ce à quoi il faut faire attention.

1. OÙ VOULEZ-VOUS ALLER ?

Toutes les tiny houses ne se ressemblent pas ! Derrière ce terme moderne, il peut y avoir beaucoup de choses : une roulotte de cirque ou de chantier transformée, un camping-car mis au rebut, une maison sur roues comme la caravane, un conteneur ou justement une mini-maison super légère de 3,5 tonnes. Chaque type de construction présente des avantages et des inconvénients. Les remorques de moins de 3,5 tonnes sont bien sûr plus faciles à tracter, mais la limite de poids stricte oblige à faire quelques compromis en matière d’équipement. Les remorques sont faciles à transporter et très abordables sur le marché secondaire, car elles sont devenues des produits jetables dans notre monde globalisé. Toutefois, la structure en métal ne laisse pas passer l’humidité à travers les parois. Une isolation avec des matériaux respirants n’apporte donc aucune valeur ajoutée en raison des propriétés physiques du bâtiment (tout comme pour les remorques frigorifiques ou les camping-cars en plastique, par exemple).

Vous pouvez en savoir plus sur le sujet via le site www.greenkub.fr.

2. CHOISIS LA BONNE MÉTHODE DE CONSTRUCTION !

Le premier pas vers une mini-maison est donc lié à une décision importante : quel type de construction vous convient le mieux ? Est-ce que vous souhaitez vous déplacer souvent et le poids est-il un problème pour vous ? Ou est-ce que vous ne vous déplacez que tous les deux mois ou même tous les ans ? Quelle est l’importance des matériaux de construction naturels pour vous ? L’indépendance énergétique, est-elle importante ?

Une fois que vous avez pris votre décision, il vous reste encore quelques choix à faire :

La construction : est-ce que ce sera une construction en bois avec isolation ? Est-ce que vous construisez en panneaux de bois massif ? Comment garantir que la structure fonctionne sur le plan statique ? Consulter éventuellement un bureau d’études ou un charpentier de la région !

Châssis/fondations : sur quelles fondations souhaite-t-on construire ? Disposez-vous d’un châssis ? Quel est le poids total maximal ? Est-il possible de construire une cave dans le châssis, par exemple pour des installations techniques ? Comment attacher la construction au châssis ?

Isolation : est-ce que vous souhaitez vivre toute l’année dans votre mini-maison ? Dans ce cas, de bonnes valeurs d’isolation sont importantes pour que vous puissiez chauffer votre maison.

3. COMMENT VOULEZ-VOUS AMÉNAGER VOTRE ESPACE DE VIE ?

Une fois que vous êtes au clair sur l’aspect extérieur de votre maison, vous pouvez vous consacrer à l’intérieur et définir vos espaces de vie. C’est encore plus vrai pour la « petite construction » que pour les grands bâtiments : architecture = comportement social ! Chaque décision que vous prendrez lors de la planification influencera fortement la manière dont vous vivrez au quotidien dans votre nouvelle maison. Les chemins sont-ils « pratiques » ? Les différentes fonctions des pièces sont-elles bien coordonnées entre elles ? Où la « multifonctionnalité » fait-elle sens et où est-elle plutôt gênante et coûteuse ? Autant de questions que vous pouvez vous poser lors de la planification.

4. COMMENT M’APPROVISIONNER EN ÉNERGIE ?

Et voilà, on passe à l’étape suivante : l’approvisionnement ! Comment alimenter ma maison mobile ou ma voiture en électricité, en eau et en chauffage ? Tout dépend de l’utilisation que vous ferez de votre espace de vie. Y vivrez-vous toute l’année ou seulement en été ? Voici quelques variantes sur la manière dont vous pouvez alimenter votre mini-maison :

Chaleur & eau chaude

– Système de chauffage central solaire et au bois ;

– Échangeur de chaleur à gaz de fumée avec chauffe-eau ;

– Petit poêle à bois (sans eau chaude).

Eau fraîche

– Collecter et traiter l’eau de pluie ;

– Réservoir d’eau potable (par ex. citerne ou étang) avec système de filtration ;

– puits.

Eaux usées

– Station d’épuration verte ;

– réservoir d’eaux usées à vider ;

– Raccordement à l’égout.

Électricité

– Système photovoltaïque avec stockage sur batterie (il existe différentes tailles et ensembles pour petits et grands budgets, pour une utilisation estivale et une vie à l’année). Calculez vos besoins énergétiques et définissez le niveau de confort souhaité (est-ce important si l’électricité ne suffit pas ? Que se passe-t-il alors ?) ;

– Moulin à vent ;

– Agrégat (agrégat d’huile végétale, diesel, …) ;

Comme vous pouvez le voir, il y a beaucoup à considérer. Il est préférable de se faire aider par des amis ou des professionnels.


Plan du site