Les postes de conseillers immobiliers concernent la vente, la location des biens immobiliers. Notons que certaines entreprises immobilières recrutent leur futur gestionnaire locatif et syndic de copropriété. Le secteur de l’immobilier est pourvoyeur d’emploi puisque la conjoncture économique le permet. En effet, le marché de l’immobilier est dynamique. Cette situation provient notamment de l’augmentation des demandes des acquéreurs, la baisse des prix de l’immobilier, les taux de crédit attrayant ainsi que l’élargissement d’acquisition des prêts à taux zéro.

Postuler pour un métier de responsable du développement

Le responsable du développement est un métier porteur. Ce secteur plutôt dynamique est privilégié par le retour des investisseurs. La promotion immobilière s’améliore grâce à l’évolution de la fiscalité et de la loi Pinel. Le rôle du responsable du développement est multiple puisqu’il est amené à chercher des terrains, superviser les procédures de consultation et négocier avec les propriétaires et les élus.

Les candidats intéressés doivent avoir accompli une formation immobilière. Le responsable du développement intervient à la mise en place du bilan financier ainsi que l’obtention des permis de construire. D’ici quelques années, les spécialistes dans ce domaine seront assez rares. Ce type de profil est très recherché par les agences immobilières.

Vous cherchez un poste dans le secteur de l’immobilier ? Faites confiance à www.recrutimmo.com/ pour trouver votre nouvel emploi près de chez vous.

Salaire d’un responsable de développement

Le responsable de développement est un acteur clé pour les promoteurs puisqu’il intervient au début de la construction. Les évolutions fiscales ainsi que le manque de logements pourront augmenter les besoins de recruter de nouveaux salariés. Les candidats de haut niveau bénéficient d’une rémunération attrayante. À titre d’information, ceux qui ont moins de 3 années d’expérience peuvent percevoir entre 30 000 et 40 000 € et ceux qui atteignent 5 à 8 années d’expérience pourront percevoir jusqu’à 50 000 à 80 000 €.