Actuellement, dans les constructions et dans bien d’autres domaines, les panneaux photovoltaïques sont de plus en plus à l’honneur. Ils sont utilisés pour alimenter la maison en électricité. Ils sont assez difficiles à installer, mais il faut voir leur rendement. Sont-ils vraiment rentables ? Le rendement des panneaux solaires est-il meilleur que celui de l’électricité habituelle ? Selon le type de panneaux utilisé, le rendement est différent.

Les panneaux solaires : types et présentation

De nos jours, les panneaux solaires remplacent l’électricité de source hydraulique. Il en existe de trois types : les panneaux solaires thermiques, les panneaux solaires photovoltaïques et les panneaux photovoltaïques hybrides. Ces panneaux sont généralement plats, avec une surface d’environ 1 m2 afin de rendre leur mise en place facile et optimale. Ils représentent les éléments de base des équipements destinés à capter l’énergie solaire. Leur utilisation est sans conteste très appréciable, mais leur rendement est-il aussi profitable à tous ceux qui les utilisent ? De plus en plus, ces capteurs solaires envahissent les espaces vides de constructions ou d’aménagement. Ils peuvent s’installer partout : dans les champs défrichés, sur les toits des maisons, dans le jardin. Dès qu’un espace se libère, ils peuvent y être déposés, pour plus d’informations, veuillez consulter rendement des panneaux solaires

Leur installation

La mise en place des panneaux, généralement sur un toit, dépend des accessoires dont les panneaux ont besoin. Ils peuvent être placés sur des rails sur les tuiles, sur écran sous-toiture, sur des receveurs étanches. Les abergements utilisés doivent être en plomb, en zinc ou en plastique et même en acier galvanisé. S’agissant de plaques photovoltaïques, ils se mettent sur le toit avec un angle d’inclinaison de 30 à 35 degrés orientation sud. Les panneaux photovoltaïques ont un système de fixation différent et cela facilite leur pose, les accessoires nécessaires, la durée de l’installation et l’efficacité des ouvriers. Tout cela doit être étudié avec minutie. Toute une succession de travaux, tout aussi importants qu’obligatoires, fait s’élever le coût de la pose. Cela va de la mise en place des rails au-dessus de la couverture à l’enlèvement des tuiles et à la pose des panneaux. Il est à noter que l’installation de ces panneaux solaires permet la production d’électricité. Choisir les panneaux à utiliser nécessite beaucoup d’études et une définition précise et explicite du logement. Comme c’est un travail en hauteur, si l’emplacement choisi est le toit, il ne faut pas avoir peur du vide et ne pas être sujet aux vertiges. Il faut aussi que vous soyez assuré de son étanchéité et de la bonne fixation des panneaux. Pour être sûr de la solidité de l’installation, utiliser du matériel performant est important : perceuse-visseuse, scie circulaire.

Leur rendement et leur rentabilité

Le rendement des panneaux solaires dépend de leur taille et de leur puissance. La proportion entre ces deux éléments est donnée en pourcentages. Il faut savoir que la limite théorique du rendement d’un panneau solaire est de 31%, mais ceci est typique de matériaux chers et high-tech.

 Généralement, selon les constats établis par les utilisateurs, le rendement est moyen. Tout dépend de l’ensoleillement des cellules photovoltaïques et de la puissance installée. Mais plusieurs paramètres entrent en jeu s’il faut estimer le rendement et la rentabilité des panneaux photovoltaïques. Pour les panneaux solaires, le rendement est la relation entre la quantité d’énergie qui entre et qui sort du système établi. C’est la quantité d’énergie solaire changée en énergie électrique.

Il faut dire que les capteurs thermiques sont très rentables dans les régions très ensoleillées et pourtant tout un chacun sait que la chaleur est nuisible au rendement des capteurs. Le rendement des panneaux solaires photovoltaïques se définit comme étant la part du rayonnement solaire transformée en électricité. Il est de 14,5% en moyenne. Mais en règle générale, le rendement global d’un panneau solaire se calcule en fonction de trois critères : l’irradiation, le rendement des panneaux solaires et le rendement du système. Mais quel rôle joue chacun de ces éléments ?

Les critères de pose des panneaux

L’irradiation : appelée aussi rayonnement solaire, est la somme totale d’énergie émise par le soleil sur une superficie de 1 m2. Il est à noter que tout dépend de l’installation du panneau et de la météo.

L’orientation de la maison : quelle que soit cette orientation, le rendement est toujours bon, bien que le sud soit celui qui est le plus rentable. De même que l’inclinaison de la toiture qui permet un rendement optimal durant toute l’année.

Il en va de même de l’ensoleillement de la maison. Plus le logis reçoit d’ensoleillement, plus la quantité d’énergie reçue est maximale. Il faut aussi être vigilant quant à ce qu’il peut y avoir autour de chez soi : immeubles, grands arbres, collines ou montagnes. Ils peuvent entraver l’arrivée du rayonnement solaire. Ces inconvénients peuvent avoir des impacts sur le rendement des panneaux solaires, car ils peuvent le diminuer.

Il est à remarquer que les cellules photovoltaïques placées sous de hautes températures perdent une quantité d’énergie non négligeable. Ils sont fabriqués de manière à résister à de telles températures. Mais soumis à de très fortes chaleurs, le rendement sera impacté.