La sécurité sociale rembourse mal certains actes médicaux. Ainsi, pour bénéficier d’une meilleure couverture, souscrire à une complémentaire santé est plus qu’une nécessité. Cependant, on a constaté une hausse des coûts. Il est donc nécessaire de faire des comparaisons pour dénicher la meilleure offre.

Définir et analyser les besoins

Le régime de sécurité sociale couvre une partie des actes médicaux et des médicaments. Pour le compléter, il est essentiel de souscrire à une complémentaire santé. Avant de commencer à chercher une compagnie d’assurance, vous devez définir vos besoins. En effet, l’objectif est d’adapter les garanties aux besoins, aux habitudes médicales et au budget. Ainsi, il n’est pas nécessaire de chercher une couverture maximale dont vous n’aurez nullement besoin. Ce ne serait que des dépenses supplémentaires.

Pour déterminer le niveau de garantie réel, analysez la fréquence de vos soins, le type de soins dont vous aurez besoin, le tarif (avec ou sans dépassement d’honoraires). Ensuite, chiffrez le coût de vos besoins réels.

Aujourd’hui, on distingue 3 niveaux de garantie. Le premier niveau couvre ticket modérateur pour tous les postes de soin. Il convient aux personnes qui n’ont pas besoin d’une grande couverture et qui ont un budget plutôt serré. 

Pour des besoins plus élevés comme les optiques (monture de lunettes, consultation fréquente, etc.), l’implant dentaire, la prothèse dentaire, etc., il faudrait sélectionner une garantie plus importante. Ces prestations peuvent couvrir une part des dépassements d’honoraires, les actes chirurgicaux, les actes sinon pris en charge par l’assurance maladie (ostéopathie, etc.)…

En revanche, actuellement, il est possible de personnaliser les options pour profiter d’une couverture adaptée à ses besoins. Pour cela, vous pourrez renforcer le remboursement sur certains postes de soins. C’est la solution idéale pour accéder à une couverture maladie adaptée sans souscrire des garanties optimales qui peuvent coûter très cher.

Éplucher les offres sur internet

La concurrence est rude dans le secteur. De la sorte, les promotions se multiplient pour vous inciter à changer d’assureur. Toutefois, le prix ne doit pas être le seul critère de choix. Il faudrait réaliser une confrontation poste par poste :

  • La franchise : c’est la part qui restera à votre charge.

  • Le délai de carence : après la signature du contrat, il existe un laps de temps pendant lequel le contrat ne prend pas effet. Il est conseillé de choisir une mutuelle qui propose le délai de carence le plus court.

  • Les options : optique, dentaire, etc.

  • Le taux de couverture maladie.

  • Le plafonnement : faites très attention, car pour chaque poste, il existe un plafond de remboursement.

  • La durée de remboursement : pour être remboursé au plutôt, privilégiez les formules qui ouvrent droit à un paiement dans les 48 heures suivant la réception des dossiers.

Il est à noter qu’il est possible de profiter d’un remboursement majoré si vous n’avez pas consommé le forfait optique ou dentaire pendant une année donnée (à vérifier si la clause est incluse dans votre contrat).

Pour mettre en concurrence les offres, utilisez un comparateur en ligne. Même pour des prestations identiques, les tarifs peuvent varier du simple au double. C’est donc un bon moyen pour trouver la meilleure affaire en quelques clics seulement.

Attention ! Plusieurs éléments peuvent influer le prix d’une mutuelle : l’âge, le lieu d’habitation, la catégorie socio-professionnelle et le sexe.

Demander l’aide d’un spécialiste pour vous orienter

Pour bénéficier d’un conseil sur mesure et afin d’échapper aux pièges des compagnies d’assurance maladie, faites appel à un courtier en assurances et profitez d’un accompagnement personnalisé tout au long de votre recherche. De plus, il sera à votre écoute et vous proposera les meilleures formules santé qui s’accordent à votre profil et à votre budget. Étant l’intermédiaire direct entre vous et l’assureur, il peut négocier pour vous afin d’obtenir les garanties les plus avantageuses au meilleur prix.

Remarque : Il existe une application récemment sortie par une firme d’électronique grand public qui permet de contacter un médecin via son mobile. Le coût de l’appel vidéo est pris en charge par l’assurance maladie. Cliquez sur samassur.info/ pour en savoir plus sur le sujet.